Quand les droits syndicaux sont attaqués : nous ripostons.

Née en 1907, l'ISP a joué un rôle clé tant dans la création de normes mondiales du travail, interdisant le travail des enfants, le travail forcé, les heures de travail excessives que dans l’instauration de principes fondamentaux en matière de droits syndicaux et de liberté d'association.

Malheureusement au cours des dernières décennies, les employeurs, appuyés des forces du capital, ont régulièrement porté atteinte à ces droits, paralysant de fait les négociations tripartites de l'OIT. Un peu partout dans le monde, les gouvernements de droite font reculer l'affiliation syndicale ce qui entraîne une détérioration des conditions de travail et une pression à la baisse sur les salaires qui se déconnectent du coût de la vie.

Face à ces attaques, il est primordial de revitaliser le mouvement syndical.

Attaques contre des syndicalistes

Un mouvement ouvrier revigoré est maintenant plus important que jamais

197 pays

ont adopté, au cours de ces 5 dernières années, des mesures contraires au principe fondamental du droit de grève.

400 syndicalistes

ont été assassinés depuis 2014

1/5 des travailleurs/euses

américains et européens sont devenus travailleurs/euses indépendants sur les plates-formes numériques

Video

In Guatemala where unionists face detention and even assassination, Chepito works to organise public workers and fights for the right to water for all.

Comrade Chepito | One Day Series

José "Chepito" Martinez Sindicato de Trabajadores de la Empresa Municipal de Agua y Saneamiento Ambiental (SITRAGUA)

"J'ai reçu des menaces de mort, j'ai été battu et blessé à la jambe, mais j'aime faire mon travail. Mon travail, c'est ma vie."

Les employeurs cherchent à manipuler en leur faveur les règles du jeu mondial.

Si la société Uber était contrainte de reclasser ses chauffeurs comme employés, elle deviendrait l'une des plus grandes entreprises au monde. Donner à ses chauffeurs le statut " d’entrepreneurs indépendants ", permet à l'entreprise d'éviter de payer les cotisations de sécurité sociale (santé, chômage…) qu’elle serait obligée de payer à des employés réguliers.

Ce modèle économique porte non seulement atteinte aux droits du travail, mais il fragmente également le marché du travail, où chaque acteur entre en compétition forcenée avec son voisin, rendant difficile voire impossible la mobilisation syndicale et la solidarité entre travailleurs/euses.

Ajoutons à cela le recours accru aux contrats à durée déterminée, contrats intérimaires ou occasionnels dans tous les secteurs y compris la fonction publique nationale et internationale, et l’on comprend mieux encore les difficultés rencontrées par les travailleurs/euses pour se syndiquer et trouver un emploi stable.

L'austérité et le sous-investissement alimentent l'intensification et l’allongement de la durée du travail - souvent non rémunéré -, même dans les secteurs à fort taux de syndicalisation.

La triste réalité est que le syndicalisme est attaqué partout dans le monde. Ces cinq dernières années, l’augmentation des restrictions au droit de grève a déjà dépassé les limites fixées par les mécanismes de contrôle de l'OIT. De nombreux pays ont adopté des lois limitant, et parfois criminalisant, le droit de grève des travailleurs du secteur public, notamment par le biais de dispositions instaurant une obligation de « service minimum ».

Les droits syndicaux sont-ils en déclin ?

Les attaques répétées contre notre mouvement ont entraîné une détérioration des droits syndicaux. C'est à nous de contrecarrer ce déclin.

Défendre les lanceurs/euses d’alertes

Nous militons pour incorporer la liberté de dénoncer des actes répréhensibles aux droits fondamentaux des travailleurs. Les syndicats doivent lutter pour la protection des lanceurs d’alertes.

En savoir plus

Nous menons la lutte pour les droits syndicaux dans le monde entier

Nous nous engageons

Nous encourageons le dialogue social, bipartites et tripartites que ce soit au niveau national ou international.

Nous formons

Nous organisons des projets de renforcement syndical et des ateliers de partage de stratégies visant à consolider le pouvoir syndical.

Nous mobilisons

Nos campagnes de solidarité, nos appels à l’action, notre lobbying régulier auprès des gouvernements et institutions, notre participation et parfois notre organisation de réunions internationales, sont autant de moyens nous permettant de souder nos affiliés autour d’une action et d’une solidarité mondiale.

Nous défendons les militants syndicaux

Nous luttons pour la libération des syndicalistes emprisonnés et la réintégration de travailleurs/euses de la fonction publique persécutés pour leurs activités syndicales. Nous assistons souvent à des procès en tant qu'observateurs internationaux solidaires.

Nous soutenons les luttes syndicales

Nous aidons les affiliés à porter plainte auprès de l'OIT et auprès des autres mécanismes de surveillance nationaux ou internationaux.

Nous influençons la gouvernance mondiale

Nous œuvrons pour la ratification des conventions 151 et 154 de l'OIT et participons aux réunions et comités d'experts de l'ONU et de l'OIT en vue de défendre les droits syndicaux des fonctionnaires.

Passez à l'action !

Vous voulez nous aider à influencer les normes internationales du travail

Découvrez comment vous pouvez vous joindre, au mois de juin de chaque année, au Conseil international du travail de l'OIT

Vous voulez dénoncer à un niveau international, les atteintes à vos droits syndicaux ?

Nous aidons nos affiliés à porter plainte directement auprès de l'OIT. Contactez-nous pour savoir comment nous pouvons vous aider.

Vous voulez mieux connaître vos droits en tant que militant syndical ?

Consultez le cours en ligne gratuit de l'Université mondiale du travail, sur les normes internationales du travail.

Vous voulez connaître et soutenir les syndicalistes menacés à travers le monde.

Consultez nos dernières campagnes de solidarité

Vous avez des informations sensibles sur des violations de droits syndicaux dans votre pays ?

Faites-nous part de ces informations.