L'ISP et ses affiliés luttent pour protéger les travailleurs/euses migrants et s’érigent en protecteur des réfugiés.

Partout dans le monde, les travailleurs/euses et leurs familles se déplacent, soit qu’ils fuient une guerre ou une catastrophe climatique, soit qu’ils soient à la recherche d'un travail décent.

Ces travailleurs/euses font souvent partie des populations les plus vulnérables de nos sociétés ; ils sont souvent confrontés au racisme et exploités comme main-d'œuvre jetable et bon marché.

En tant que fédération, il est de notre devoir de lutter pour leurs droits humains et leurs droits du travail, ainsi que pour leur plein accès à des services publics de qualité, générateur d’inclusion et de solidarité.

L'ISP lutte pour les droits des personnes migrantes, réfugiées et déplacées de force et s’oppose corps et âme au fascisme, au racisme et à la xénophobie.

Les Travailleurs/euses Migrants en chiffres

12.9 million

de personnels soignants seront nécessaires d’ici 2035

dans les pays à revenus intermédiaires

150 million

de travailleurs/euses migrants à ce jour

soit l’équivalent de la population Russe

50 %

des travailleurs/euses migrants sont des femmes

particulièrement vulnérables à l’exploitation et à la servitude par la dette

Défendre le droit à un travail décent pour les travailleurs migrants

La majeure partie des mouvements migratoires actuels sont motivés par la recherche d’un emploi.

Si la main-d'œuvre migrante peut contribuer positivement au développement économique et social des pays d’accueils, elle est aussi et surtout la conséquence d’asymétries de développement entre pays riches et pays pauvres, les travailleurs migrants peinant à trouver du travail dans leur pays d’origine.

Dans le secteur public, les travailleurs/euses sanitaires et sociaux qualifiés des pays en développement sont contraints de quitter leur famille à la recherche d’un revenu décent à l’étranger. Ce faisant ils bravent l'exploitation et les discriminations, et affaiblissent les services sociaux et de santé de leur communauté d'origine.

Au cours des cinq dernières années, le phénomène migratoire s'est complexifié, caractérisé par une accélération du nombre de déplacements humains, accélération en partie imputable à de nouvelles causes comme le changement climatique et les catastrophes environnementales.



LECTURES INDISPENSABLES

Les travailleurs/euses migrants dans le secteur public

Le service public sanitaire et social est le secteur le plus touché par la migration. Les bas salaires, les mauvaises conditions de travail, le manque d'installations et l'absence de possibilités d'avancement professionnel en sont les principaux ressorts. Nous pouvons ajouter à cela le manque de reconnaissance des métiers de la santé qui n’améliore en rien la tendance. Les femmes, qui constituent la majorité du personnel de santé, sont touchées de manière plus importante.

Parallèlement à cela, les pays industrialisés, dont la main-d'œuvre vieillit et diminue, se tournent vers le recrutement international pour répondre à leurs besoins en personnel de santé et compte tenu des tendances démographiques et de la pénurie mondiale, leur demande de travailleurs/euses du secteur sanitaire et social devrait continuer d'augmenter.

L'ISP veille à ce que cette migration se fasse de manière éthique et équitable.

Éthique, c'est-à-dire que la migration et le recrutement international des personnels de santé doivent respecter un juste équilibre entre les besoins des pays industrialisés et ceux des pays en développement, en évitant à tout prix l’atrophie irrémédiable du service public de santé de ces derniers.

Équitable, c'est-à-dire conforme aux normes internationales relatives aux droits de l'homme et du travail des migrants, telles qu’énoncées dans les Conventions des Nations Unies et de l'Organisation internationale du Travail.

L’ISP se bat pour l’amélioration des salaires et des conditions de travail, dans le but de réduire la pression économique à la migration, d'assurer la pérennité des personnels de santé tout en défendant la qualité des services publics.


Video

This video focuses on the need to build quality public services for refugees in Lebanon. This is part of the PSI project on "Trade Unions, Human Rights and Quality Public Services for Refugees and Migrants in the MENA region" that PSI is implementing in partnership with Union to Union and the PSI Swedish affiliates.

Video: Building quality public services for refugees in Lebanon

Services publics et populations déplacées de force

Les services publics renforcent la résilience des communautés et favorisent l'entraide en cas de conflits, de catastrophes et de déplacements de population.

Garantir des services publics de qualité, c’est permettre aux états d’affaiblir les moteurs de la migration, notamment les conflits et les déplacements forcés de populations liés au changement climatique.

Seules des infrastructures et des services publics bien financés peuvent permettre de répondre aux besoins des populations en cas de conflit ou de catastrophe climatique, qu’elles soient déplacées de force à l’intérieur même des frontières nationales ou à l’extérieur.

Les services publics signifient le droit à la santé, à l'éducation, à la sécurité, à la protection sociale, aux services sociaux, l’accès à un logement décent, aux espaces publics, à la vie communautaire, à un travail décent.

Les services publics sont des biens essentiels pour lutter contre les inégalités, promouvoir la paix et la justice sociale, et permettre le développement de communautés à la fois inclusives et résilientes.

Populations déplacées de force en chiffres

68.5 million

de personnes déplacées de force dans le monde entier.

85 %

des réfugiés sont accueillis par des pays en développement

52 %

des réfugiés ont moins de 18 ans

L'ISP lutte pour les droits des migrants, des réfugiés et des personnes déplacées de force

Influencer la politique migratoire mondiale

L’ISP influence la politique migratoire mondiale, faisant valoir ses arguments et son point de vue de fédération syndicale.

Combattre la privatisation des services aux migrants et réfugiés

Nous partageons des stratégies pour résister aux privatisations, promouvoir le désengagement des entreprises et soutenir les campagnes locales contre l'externalisation des services aux migrants et réfugiés.

Etudier les évolutions migratoires

Notre centre de recherche analyse les évolutions migratoires et fournit les arguments justifiant des besoins en services publics de qualité, de la nécessité des droits des travailleurs/euses migrants et de l’opposition aux privatisations et aux maltraitances des réfugiés.

Plaider pour la fin de la facturation de frais de recrutement aux migrants

Nous menons campagne pour abolir les pratiques de frais de recrutement et autres charges réclamées aux travailleurs/euses migrants, et qui les conduisent souvent à la servitude pour dettes et à l'exploitation.

Soutenir les réfugiés et les populations déplacées à l'intérieur même de leur pays

Nous menons des projets au Liban, en Tunisie, en Algérie et au Nigeria pour renforcer les capacités syndicales à même de promouvoir le travail décent pour tous les travailleurs et migrants, et de défendre des services publics de qualité pour tous.

Lutter contre l’extrême droite et la xénophobie

La haine n'a pas sa place dans nos communautés et nous soutenons nos camarades réfugiés et migrants lorsqu'ils sont attaqués.

George Moussa, Syndicat des travailleurs de l'eau, Liban Syndicat des travailleurs de l'eau, Liban

"Je connais les gens de cette région, ils ont bon cœur. Nous ne voulons que la paix. Quand les réfugiés syriens sont arrivés, nous avons ressenti leur douleur. Parce qu'en tant que Libanais, nous connaissons les souffrances de la guerre."

Video

In Lebanon, Georges fights to bring water to his community – and for the rights of refugees. After Syrian refugees fleeing the war settle in Georges’ community, he and his union work to ensure they all have access to safe public drinking water and sanitation.

Solidarity Across Borders (EN) "One Day" Documentary series

La municipalité de Georges, située à la frontière avec la Syrie, a reçu un afflux massif de réfugiés suite à la guerre civile. Avec l’aide de ses agents du service public local de l’eau, il leur assure un accès à l’eau potable et facilite leur intégration dans leur nouveau foyer. Decouvrez son histoire dans notre Série vidéo "One Day".

Passez à l’action!

Vous voulez en savoir plus sur vos droits en tant que travailleurs/euses migrants ?

Consultez nos outils d’aide à la décision

Vous souhaitez organiser une campagne contre la privatisation de services aux migrants ou aux réfugiés ?
Vous avez eu connaissance d'un cas de refus d'accès à des services publics de qualité à des réfugiés ou à des migrants ?

Signalez-le-nous et nous en ferons le suivi

Vous souhaitez participer à la campagne contre la facturation de frais de recrutement ?

Consultez notre campagne et téléchargez le matériel dont vous avez besoin

Vous voulez en savoir plus sur la syndicalisation de travailleurs/euses migrants ou réfugiés ?

Consultez notre dossier d’orientation politique syndicale

Vous êtes révolté par les entreprises qui profitent de la détention carcérale de migrants ?

Signez la pétition de désengagement